Nage No Kata

Il est le premier kata enseigné aux judokas, il est demandé pour l’examen des 1er (3 premières séries) et 2ème (les 5 séries) Dan. Il est composé de quinze projections types, divisées en cinq groupes de techniques :

Série 1 :                       te-waza techniques de mains

Série 2 :                    koshi-waza techniques de hanches

Série 3 :                      ashi-waza techniques de jambes

Série 4 :               ma-sutemi-waza techniques sacrifice sur le dos

Série 5 :              yoko-sutemi-waza techniques sacrifice sur le côté

Le déroulement du kata

Uke et Tori saluent tout d’abord la surface de travail, puis avancent d’un pas. Ils se tournent vers le joseki (le jury) le saluent, et enfin, ils se tournent l’un vers l’autre pour se saluer à genoux. Ils finissent la cérémonie d’ouverture en avançant d’un pas, commençant par le pied gauche, pour se retrouver en position naturelle.

1-1. Uki-Otoshi (chute flottée)

Tori avance, pieds trainants, et s’arrête à environ 1 mètre d’Uke.

Uke avance sur le pied droit et saisit Tori en kumi-kata. Ce dernier fait de même en reculant le pied gauche. Tori continue à avancer et accentue le déséquilibre d’Uke (en tsugi-ashi). Au troisième pas, Tori recule largement son pied gauche en cercle et pose le genou gauche au sol en tirant Uke vers le sol. Celui-ci sera projeté vers l’avant par uki-otoshi.

Tori et Uke se relèvent, se font face et recommencent le mouvement, en l’exécutant cette fois à gauche. La projection terminée Uke et Tori se relèvent et se retrouvent face à face (à plus ou moins 2 mètres l’un de l’autre).

1-2. Ippon-Seoi-Nage (projection par une épaule)

Uke avance son pied gauche en avant pour lancer son poing droit vers le haut de la tête d’Uke. Il avance alors le pied droit pendant la lancée du bras droit. Tori avance vers Uke d’un pas droit tout en levant le bras gauche pour que le coup d’Uke n’atteigne pas le crâne de Tori. Tori profite du déséquilibre d’Uke en tirant sur sa manche droite (Uke place ses pieds sur une même ligne) et exécute ippon-seoi-nage, en pivotant sur son pied droit.

Uke se relève, fait face à Tori et attaque de nouveau, mais avec son bras gauche. Tori exécute ippon-seoi-nage, mais à gauche. Les deux partenaires se font face et se rapprochent d’environ un mètre.

1-3. Kata-Guruma (roue autour des épaules)

Uke et Tori partent comme en uki-otoshi, mais au second pas, Tori lâche sa main gauche de la manche droite d’Uke pour la saisir à l’intérieur du bras. Tori, au troisième déplacement, déséquilibre fortement Uke sur son avant-droit et en s’accroupissant sous son tronc, Tori soulève Uke en kata-guruma en rapprochant son pied gauche du droit et en basculant Uke par-dessus ses épaules.

Uke se relève et fait face à Tori. Ils recommencent le mouvement à gauche en partant en kumi-kata à gauche. Cette dernière projection marque la fin du premier groupe.

Uke et Tori reviennent à la position initiale en se tournant le dos. Ils réajustent leur tenue et se font face à nouveau, pour commencer le second groupe.

2-1. Uki-Goshi (hanche flottée)

Uke et Tori s’avancent l’un vers l’autre. Lorsqu’ils sont à environ deux mètres l’un de l’autre, Uke avance son pied gauche et s’apprête à lancer son poing droit vers la tempe gauche de Tori. Uke frappe pendant qu’il avance son pied droit. Tori, continuant à avancer, esquive le coup en avançant obliquement son pied gauche vers le pied gauche d’Uke. Tori ceinture Uke de son bras gauche, ramène son pied droit et attaque uki-goshi à gauche.

Uke se relève et recommence en attaquant du poing gauche. Tori le projette à nouveau (en uki-goshi à droite). Uke et Tori se font ensuite face à environ un mètre.

2-2. Harai-Goshi (hanche balayée)

Uke et Tori se saisissent en kumi-kata à droite et exécutent le même déplacement qu’uki-otoshi. Au second déplacement, Tori glisse son bras droit sous l’aisselle gauche d’Uke (doigts serrés, main placées entre les omoplates). Au troisième pas, Uke est fortement déséquilibré sur son avant-droit et Tori exécute harai-goshi en prenant appui sur son pied gauche. Instantanément, la jambe droite balaie Uke.

Uke se relève et recommence en prenant le kumi-kata à gauche.

Après le harai-qoshi à gauche, les deux partenaires se retrouvent face à face.

2-3. Tsuri-Komi-Goshi (hanche pêchée)

Uke et Tori partent comme pour harai-goshi. La prise de Tori est légèrement modifiée : il saisit le revers gauche d’Uke le plus haut possible de la main droite. Il amplifie le déséquilibre au deuxième pas. Au troisième pas, Tori recule en cercle son pied gauche, pivote sur le droit et attaque en tsuri-komi-goshi. Uke garde le corps très droit et Tori descend le plus bas possible.

Après sa chute, Uke se relève, saisit en kumi-kata à gauche et Tori exécute de la même manière tsuri-komi-goshi à gauche. Ceci termine le second groupe (koshi-waza) et les deux partenaires retournent dos à dos à la position de départ pour corriger leur tenue.

3-1. Okuri-ashi-barai (balayage des deux pieds)

Uke et Tori se font face et avancent l’un vers l’autre jusqu’à une distance approximative d’un mètre, Uke se déplace alors vers sa gauche en saisissant Tori en kumi-kata à droite. Tori lance le déplacement latéral en appuyant sur le coude droit d’Uke et prend ainsi l’initiative du contrôle.

Tori «pêche» avec les mains de manière à faire flotter le centre de gravité d’Uke pendant le déplacement. Au troisième pas, Tori se rapproche d’Uke et balaie de la jambe gauche les pieds d’Uke en okuri-ashi-barai.

Uke se relève et saisit Tori en kumi-kata à gauche. Le même processus recommence en direction du point de départ et Tori projette Uke en okuri-ashi-barai à gauche.

3-2. Sasae-Tsuri-Komi-Ashi (blocage du pied en pêchant)

Uke et Tori partent comme uki-otoshi. A la fin du deuxième pas, et au début du troisième pas, Tori effectue une virgule avec son pied gauche pour placer le pied droit en blocage sur sasae-tsuri-komi-ashi à droite.

Uke se relève et saisit Tori à gauche. Ils recommencent le même déplacement que précédemment et Tori exécute sasae-tsuri-komi-ashi à gauche.

3-3. Uchi-Mata (fauchage intérieur)

Uke et Tori partent du centre du tapis face à face, à un mètre l’un de l’autre. Ils se saisissent ensuite en kumi-kata à droite en avançant le pied droit simultanément. Aussitôt Tori exécute un tai-sabaki en avançant le pied gauche et en reculant le droit en cercle. Uke est entraîné dans ce mouvement tournant par l’action des bras de Tori.

Tori recommence à nouveau en déséquilibrant son partenaire du bras droit. Au troisième tai-sabaki, Tori lance son pied gauche entre les jambes d’Uke en chassant sa propre jambe droite vers l’intérieur de la cuisse droite d’Uke. Il projette ce dernier en uchi-mata.

Uke se relève et saisit Tori en kumi-kata à gauche. Le même tai-sabaki recommence dans l’autre sens et Tori projette finalement Uke en uchi-mata à gauche.

Ce mouvement termine le troisième groupe (techniques de jambes). Les deux partenaires retournent à leur position initiale le et réajustent leur judogi et leur ceinture.

4-1. Tomoe-Nage (projection en cercle)

Uke et Tori se rencontrent au centre de la surface et se saisissent simultanément en kumi-kata à droite. Uke pousse Tori qui reprend l’initiative en poussant Uke sur son arrière. Celui-ci recule de deux pas et réagit violemment en repoussant Tori à son tour. Ce dernier, attendant cette réaction glisse sa main gauche sous le bras droit d’Uke, ce qui ramène les pieds d’Uke sur la même ligne, et le saisit au revers. Cédant à la poussée d’Uke, il avance rapidement son pied gauche entre les jambes d’Uke et se laisse choir sur le dos en posant son pied droit sur l’abdomen d’Uke. Tori projette alors Uke en tomoe-nage. Uke exécute un mae-ukemi (chute avant) et se relève immédiatement. Tori en fait de même et les deux partenaires se font face pour s’avancer ensuite l’un vers l’autre.

Ils se saisissent alors en kumi-kata à gauche et exécutent le même déplacement, Tori terminant par un tomoe-nage à gauche. Tori et Uke se relèvent et regagnent leur position de départ.

4-2. Ura-Nage (projection arrière)

Uke et Tori se rapprochent à environ 2 mètres cinquante en position naturelle. Uke attaque alors Tori comme dans le ippon-seoi-nage. Tori baisse légèrement le tronc et avance sur l’extérieur droit d’Uke.

Il pose ainsi son pied gauche à l’extérieur et derrière le droit d’Uke, tandis qu’il glisse le pied droit à l’intérieur des jambes de ce dernier.

De son bras gauche, il saisit alors Uke par la ceinture et pose la main dite sur l’abdomen de son adversaire. Le soulevant à bras le corps, Tori se jette en arrière sur ses épaules. Il projette Uke par-dessus sa tête en ura-nage.

Les deux partenaires restent allongés sur le tapis un très court instant, puis se relèvent pour exécuter le mouvement à gauche.

4-3. Sumi-Gaeshi (renversement dans l’angle)

Uke et Tori partent face à face à un mètre de distance. Avançant simultanément le pied droit, ils se saisissent en jigotai, en garde de lutte Sumo. Le bras droit passe sous l’aisselle gauche de l’adversaire pour se poser sur l’omoplate, les doigts fermés, tandis que le bras gauche enveloppe le bras droit de l’adversaire.

Tori recule largement en cercle son pied droit. Il fait « flotter» le centre de gravité d’Uke en le soulevant de son bras droit, puis recule d’un demi-pas le pied gauche en attirant, des deux bras, Uke sur lui (action-réaction). Tori se jette alors au sol en glissant le cou-de-pied droit derrière la cuisse gauche d’Uke et projette celui-ci en sumi-gaeshi.

Uke roule en mae-ukemi et se relève immédiatement. Tori se relève également et se retourne vers Uke.

Ils se rapprochent à nouveau, se saisissent en garde Sumo à gauche et Tori exécute en troisième temps le sumi-gaeshi à gauche.

Cette projection termine le quatrième groupe (sacrifices sur le dos). Uke et Tori regagnent leur place puis corrigent leur tenue.

5-1. Yoko-Gake (accrochage de coté)

Tori s’avancent vers Uke et s’arrête à un mètre. Ils se saisissent comme dans uki-otoshi et se déplacent de la même manière. Toutefois, Tori déséquilibre Uke vers la gauche en poussant son coude vers son corps. Au troisième pas, Tori tourne d’avantage Uke sur sa gauche et fauche son pied. Il se jette alors au sol sur le côté droit en projetant Uke en yoko-gake.

Les deux partenaires sont ainsi couchés côte à côte. Ils se relèvent pour changer de kumi-kata et recommencer fa projection à gauche.

5-2. Yoko-Guruma (roue de coté)

Tori et Uke partent comme en ura-nage.

Lorsqu’Uke frappe du bras droit, Tori entre encore ura-nage. Mais Uke « contre» l’attaque en saisissant Tori au cou et en se penchant en avant. Tori lance profondément sa jambe droite à l’intérieur des jambes d’Uke, et se jette sur le côté droit en yoko-guruma.

Uke et Tori se relèvent pour exécuter le même mouvement à gauche.

5-3. Uki-Waza (sacrifice latéral avant)

Uke et Tori s’avancent l’un vers l’autre et se saisissent en garde Sumo à droite. Ils se déplacent comme pour sumi-gaeshi mais Tori glisse au second temps son pied gauche (sur le talon) vers l’extérieur gauche en barrant le chemin au pied droit d’Uke. Il se jette au sol sur le côté droit en projetant Uke en uki-waza.

Tori et Uke se relèvent et exécutent le même mouvement à gauche.

Cette projection termine le cinquième et dernier groupe du nage-no-kata.

Tori et Uke regagnent leur position de départ et réajustent leur tenue.

Ils effectuent ensuite le salut, dans le sens inverse du salut de départ : fermeture du kata (droite-gauche), salut du partenaire à genoux, salut du joseki, salut de la surface de travail.


Copyright © 2018 Judo Club Edmond Vollmer. Tous droits réservés. Par Phibo